Mariage de Cécile et Renaud – côté face

Dernière photo du D70Vendredi.

Ce vendredi 25 août est une grande journée. Ce vendredi 25 août je marie ma petite soeur Cécile avec Renaud, un jeune homme que j’ai appris à connaître et à apprécier.

Ce vendredi 25 août s’annonce également légèrement stressant pour moi. En effet Cécile et Renaud m’ont demandé d’être leur photographe officiel. C’est à la fois motivant et stressant. Motivant car cela prouve que mes photos leur plaisent et stressant car je ne dois pas, ne veux pas, me planter. Heureusement j’ai eu quelques séances d’entraînement pendant les mois précédents (mariage d’Anne et Stéphane en juin, mariage de Céline et Renaud la semaine dernière).

Vendredi matin donc, je me lève après une courte nuit de sommeil. Courte car il a fallu parachever quelques bricoles pour la soirée de vendredi

Cécile commence à se faire coiffer à 9h. Durée de l’opération prévue : 2h. J’arrive donc chez Paule et sors mon fatra photographique. J’ai pris la totale : réflecteur, pieds, flash externe et bien sûr mon fidèle destrier le D70 avec ses deux cartes mémoire. Je choisis mon objectif (un 50mm f/1.4), fais ma balance des blancs et c’est parti. Mais voilà, 20 minutes plus tard, c’est le commencement de la fin. Ma matinée ne va plus être qu’un long moment douloureux.

Et oui… mon fidèle tornado vient de me lâcher. Le pire qui pouvait arriver arriva : le D70 m’affiche un ostensible "Err" sans code, sans explication, rien. Les photos sont lisibles mais l’afficheur de vitesse/ouverture ne veut rien savoir. Et impossible de prendre une photo. Je me dis que je vais forcer un reset et retire la batterie. Pareil. La carte mémoire peut-être ? non plus… l’objectif alors ? j’en teste deux autres même punition. Jérôme me conseille de nettoyer les contacteurs boîtier/objectif sur le boîtier… pourquoi pas mais pas de changement. Je termine par appeler le SAV Nikon (0825 sur un GSM merci…) qui me dit qu’il faut renvoyer le boîtier. Heureusement il n’est que 11h et les photos les plus importantes ne sont pas encore faites.

J’explique que c’est le mariage de ma frangine et demande si la boutique Nikon à Paris pourrait me prêter un boîtier. Effectivement ça serait le cas si elle n’était pas fermé jusque fin août (la poisse continue).

Ticket créteilJ’appelle la Fnac Créteil et réserve donc immédiatement un D200 flambant neuf. J’avais certes l’intention d’investir dans ce boîtier mais ça chamboule tout de même le planning que j’avais envisagé (je voyais ça pour mars/avril prochain plutôt). Mais on ne marie pas sa soeur tous les jours. Je prends ma voiture et à 11:10 je rentre dans le parking de Créteil Soleil. D200 acheté, extension de garantie à 5 ans incluse, je me dirige vers la caisse. Là c’est la CB qui ne veut pas passer… trop d’achats dans le mois probablement. Il faut appeler la banque mais ça peut prendre beaucoup de temps. Je fais un chèque et repars avec le matos. Arrivé à la barrière de sortie : ticket illisible. Ça m’arrive régulièrement et donc j’appuie sur le bouton de l’interphone… pas de réponse ! Au bout de 5/10 minutes et deux barrières plus tard je craque et appèle mes parents qui appellent le PC sécurité de Créteil (ça sert de bosser pour eux !). Miraculeusement l’interphone se remet à vivre et je rentre à la maison. C’est que le D200 n’utilise pas les même batteries que le D70 et il faut la charger.

Rape à fromageArrivé à la maison Magalie et Simon, des amis de Cécile que j’héberge pour le mariage, sont arrivés. Jérôme et Svetlana, que j’héberge également, ont commencé à préparer le repas. Cool un truc de moins à penser. Je leur raconte mes péripécies et mets le D200 en charge. Le repas se passe plutôt bien et sur la terrasse. Je vous passe le voisin qui tond son jardin entre 12h et 14h. Arrive la grosse marmite de pâtes et je sors le parmesan et ma râpe à fromage. Celle-ci se fait vieillissante et je termine de l’achever. C’est gratuit mais sa défoule !

Mon papa venait me chercher pour aller prendre les photos des mariés dans le parc de Mandres-les-Roses. On termine le repas, je prends mon beau costume acheté pour l’occasion, récupère la veste, descend et argzzz… le chat était passé par mon armoire et la veste (noire) est plein de poils de chats. Et bien entendu je n’ai pas de brosse spéciale poils de chats. Un petit coup d’aspirateur à main et on peut partir. Arrivé au parc je commence les photos avec le D200 qui, sans être chargé à 100%, tient bien le choc. Par contre je me rend compte rapidement d’une différence majeure avec le D70 : la taille des photos. Sur le D70 en raw je pouvais prendre 1.000 clichés sur mon microdrive 6Go. Sur le D200 en Raw + Jpeg fin ça descend beaucoup plus vite. Mais pour l’instant j’ai de la place.

Heureusement ma série de malchance s’arrêtera là. En grand fan de fantasy et de SF que je suis je ne peux m’empêcher de faire le rapprochement avec différentes théories qui disent qu’il faut qu’il existe une balance en toute chose. La balance à cette malchance c’est qu’il fait un temps magnifique et que la journée de Cécile et Renaud se passe admirablement bien.

La suite du récit côté "pile", celui où tout se passe bien, un peu plus tard quand j’aurais fait le tri dans mes +700 photos de la journée !

6 réflexions sur “Mariage de Cécile et Renaud – côté face

  • 27 août 2006 à 12 h 23 min
    Permalien

    :oui: félicitations pour cette journée qui aurait pu être une suite d’aléas et qui finalement a été merveilleuse. Merci à toi pour ton aide et ton soutien. Gros bisous.

    Répondre
  • 27 août 2006 à 12 h 25 min
    Permalien

    Pour la râpe à fromage pas de problème, je vais te donner la mienne dont je ne me sers pas… tu pourras passer tes nerfs dessus 8)

    Répondre
  • 27 août 2006 à 13 h 19 min
    Permalien

    Et bien, cela s’est sacrément acharné!!!! Heureusement tout est rentré dans l’ordre! Pour le prochain mariage, tu saura qu’il te faut un appareil de secours au cas où! 😉 Et une seconde râpe à fromage! 😉

    Répondre
  • 27 août 2006 à 17 h 34 min
    Permalien

    Quel tour de force ! On se croirait dans un cliffhanger des années ’30 ou ’40… Je suis content que tout a été résolu pour le mieux. Bravo pour avoir tenu bon, et j’attend avec impatience de lire le côté pile de l’histoire 🙂

    Répondre
  • 29 août 2006 à 13 h 14 min
    Permalien

    Merci la frangine pour le prétexte :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
    Bon, chapeau, car un mariage c’est déjà compliqué, mais avec un boitier que l’on n’a jamais utilisé, c’est sport !!
    Finalement content ?
    Je vais finir par être le dernier autour de moi à ne pas être passé au D200….

    Répondre
  • 29 août 2006 à 13 h 27 min
    Permalien

    Oui, très content du D200 même si je dois encore apprendre à le maîtriser aussi bien que je connaissais le D70. Par contre impressionné par la taille des fichiers. Avec le microdrive 6Go vierge le D70 m’affichait 1.0k (plus de 1.000 clichés). Sur le D200 avec des RAW compressés (on peut désactiver la compression) je suis autour de 350 😎
    Et le pire dans tout ça, le truc qui fait vraiment rager, c’est qu’hier soir j’ai refait un test avec le D70. Objectif enlevé j’ai appuyé sur le déclencheur (j’avais testé le déclencheur avec objectif vendredi)… et bien j’ai entendu le mirroir ! Je remets un objectif et le boîtier fonctionne à nouveau très bien, comme si de rien n’était… au moins il n’aura pas besoin de passer au SAV !

    Répondre

Répondre à Aurélie Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.