Géolocalisation de ses photos

| 1 Commentaire

Géolocalisation Le nouveau buzz à la mode c'est la géolocalisation des photos. Alors forcément il fallait que moi aussi je m'essaye à ce petit jeu.

Tout a commencé avec la démocratisation des GPS autonomes. Il devient facile de se procurer un petit GPS bluetooth (par exemple) pour le brancher sur son PDA. Souvent couplé à un logiciel de cartographie / navigation cela permet de retrouver son chemin facilement (et quand on connait mon sens de l'orientation on se doute que j'ai fait rapidement l'acquisition de ce petit gadget technologique)...

Par la suite les usages ont évolués. De l'itinéraire on est passé aux POI (POint d'Intérêt) qui permettent, entre autre, d'éviter les radars automatiques ou du moins de signaler leur présence. Avec la réduction des coûts liée à un développement du marché les "puces GPS" se retrouvent partout. Il y a maintenant des smartphones (PDA qui font également téléphone) qui intègrent une telle puce.

Et puis un jour Monsieur Sony il a eu une bonne idée et il a sorti une sorte de clé USB qui intègre un récepteur GPS et qui enregistre sa position. Avec un petit logiciel ça permet de dire où la photo a été prise. L'astuce consiste dans l'exploitation des méta données EXIF présentent dans chaque photo (dont la date/heure de prise de vue).

Il faut aussi noter que les EXIF prévoient la possibilité d'avoir des coordonnées GPS. En effet certains appareils photos haut de gamme permettent (voire intègrent !) de brancher un GPS via un simple câble de liaison (c'est le cas de mon D200 par exemple). Malheureusement un tel câble ne fonctionne qu'avec certains GPS et surtout pas en bluetooth.

Oui mais voilà moi mon GPS il est bluetooth, branché avec mon palm et je me suis dit qu'il devrait être possible de faire quelque chose qui ne soit pas trop une usine à gaz. Et en cherchant bien on finit par trouver ! Trouver des logiciels commerciaux mais aussi un logiciel libre : gps2photo qui utilise ExifTool.

La première chose à noter c'est que la bestiole est écrite en perl. Perl c'est bien sur linux mais sous windows c'est déjà moins à la portée du premier venu. En plus il faut au moins un perl 5.8.8 alors à vos mises à jour ! Je ne vais cependant pas détailler l'usage de perl ici, ce n'est pas le but...

Première constat : il faut un fichier trace dans le format standard GPX... sur le palm on peut obtenir un tel fichier avec cotoGPS ou encore Cetus GPS. Pour cette fois j'ai utilisé cotoGPS (dispo en français qui plus est). Il faut connecter le GPS au Palm puis aller sur la page "Piste". On crée une nouvelle piste en cliquant sur "Pistes" et on oublie pas de cliquer sur "utilise". Après il suffit de faire "Début" pour commencer l'enregistrement.

A partir de là il faut aller se balader et prendre des photos. Pour faire dans l'original je suis aller faire un tour dans le jardin du Luxembourg (Paris VI). Une fois les photos prises on récupère la piste (dans le répertoire backup après une synchro de son palm), on prend jcotoDT (utilitaire desktop de cotoGPS) et on converti en GPX (et en KMZ pour le voir sous google earth).

Ma ballade

On remarque au passage que mon GPS n'était pas très précis à l'allumage car il me voit dans la cour d'honneur du Sénat alors que j'étais devant l'entrée...

Fin de la ballade, on décharge les photos sur son ordinateur. J'ai mis dans un dossier jpeg et un dossier raw mes images (je photographie dans les deux formats simultanément). Dans la racine j'ai mis le fichier gpx. J'ouvre ma ligne de commande et je tape :

perl gpsPhoto.pl
--dir=jpg
--gpsfile=track.gpx
--timeoffset=-7200
--copydate
--credit="Guillaume Lapierre"
--city="Paris"
--sublocation="Jardin du Luxembourg"
--country="France"
--copyright="(c) 2007 Guillaume Lapierre"

En fait tout est sur une seule ligne de commande. Le point important c'est le paramètre timeoffset. C'est là que la photo qui illustre cet article est importante. Elle permet de voir le décalage entre le GPS et l'heure stockée dans les exifs. Mon appareil étant bien réglé l'heure affichée à l'écran et l'heure dans les exif correspondent (même heure/minute/seconde). Mais attention : cotoGPS affiche en UTC+2 (options / configuration) afin de correctement synchroniser l'heure du palm et l'heure du GPS. Par contre le fichier stocke bien les dates et heures en UTC. Il y a donc un décalage de 2h soit 7200 secondes.

A partir de là tout fonctionne tout seul (du moins si tout est bien installé !) et on obtient des photos avec des EXIF et des IPTC qui contiennent les coordonnées GPS. Magique :)

Avec l'option --kmz=toto.mkz on peut même créer un fichier google earth qui contient ses photos (pas fait).

Prochaine opération : ajouter le module Google Earth pour Gallery 2 et le thème associé afin de vous faire profiter de tout ça sur une carte !  

1 Commentaire

J'ai aussi été piqué par le même buzz :-)

Mes choix technologiques ont été les suivants :
- un récepteur GPS, le GPS-CS1 de Sony
- mon fidèle D70
et coté logiciel :
- gpsbabel pour faire un gpx
- gpsync pour la syncro des photos et produire un kmz

Au final, après ces opérations, si je fais un upload sur Picasa, les photos sont directement positionnées sur une carte googlemaps :

Parc Montsouris

Je posterai bientôt un billet chez moi pour présenter cette alternative.

Bonnes prises de vue et bon track à tous les amateurs de géolocalisation !

Retrouvez-moi sur

Facebook LinkedIn Viadeo

Photo aléatoire